DPE rénovation

Diagnostic de performance énergétique réalisé par un bureau d'étude.

Le DPE (diagnostic de performance énergétique) est réalisé par un bureau d’étude thermique certifié qui s’appuie sur un logiciel réglementé.

Pour mesurer la performance énergétique d’un logement collectif ou d’une maison individuelle, le diagnostiqueur remettra 2 étiquettes distinctes à 7 classes

  • Une étiquette « énergie » qui indique la consommation énergétique annuelle de votre logement sur une échelle de valeur allant de « A » à « G ». La lettre « A » indique que le logement atteint un excellent niveau de performance énergétique ; et à l’inverse, « G » signifie que le logement est énergivore.
  • Une étiquette « climat » indiquant l’impact annuel de cette consommation énergétique sur les rejets de gaz à effet de serre CO2, sur une échelle de valeur allant également de « A » à « G ».

Exprimée en kg éqC02/m2/an, l’étiquette climat classe votre logement selon la même classe que l’étiquette énergie. La classe énergétique change en fonction de l’énergie utilisée (gaz, fioul, électricité, solaire… ).

Le DPE n’a qu’une valeur informative et la consommation estimée par le diagnostiqueur n’est pas une garantie contractuelle. Pour autant, elle permet à tout propriétaire d’avoir une première estimation de la consommation énergétique de son logement et surtout, de savoir si des aides financières peuvent lui être octroyées.

En effet, l’éco-prêt à taux zéro par exemple n’est valable que si les travaux de rénovation prévus permettent d’améliorer la performance énergétique du logement à une hauteur minimum de 25 % (pour solution de bouquet travaux ou de performance énergétique globale).

Si le DPE indique que la consommation énergétique avant travaux est supérieure à 180 kWhEP/m2/an, la consommation énergétique visée après travaux doit être de l’ordre de 150 kWhEP/m2/an.

Si le DPE indique que la consommation énergétique avant travaux est inférieure à 180 kWhEP/m2/ans, la consommation énergétique visée après travaux doit être de l’ordre de 80 kWhEP/m2/an. (classe énergétique « A » ou « B »).

Pour être certain d’obtenir des aides au financement et de définir des solutions de rénovation énergétiques adaptées à votre logement, il est fortement recommandé de faire établir une étude thermique réglementaire pour la rénovation.