Rechercher
Rechercher

RE 2020

Connaître la nouvelle réglementation environnementale

Vaillant vous aide à comprendre la nouvelle réglementation RE 2020 et ses nouvelles ambitions de performance énergétique et environnementale

RE 2020 : pourquoi une nouvelle réglementation ?

Entrée en application en janvier 2022, la nouvelle réglementation RE 2020 met en avant de nouvelles exigences dont le but est de réduire l’empreinte carbone du bâtiment, en plus de limiter sa consommation énergétique. Elle s’étend à tous les projets de type résidentiel (logements individuels comme collectifs), ainsi que certains types de constructions non résidentielles telles que les bureaux et bâtiments d’enseignement. Avec ses visées ambitieuses, cette nouvelle réglementation propose de nouvelles possibilités pour des bâtiments plus verts. Elle est sans aucun doute un vecteur de développement puissant des énergies renouvelables, pouvant être associées à des chaudières gaz ou d’autres technologies à énergie fossile.

RE 2020 : quels changements par rapport à la RT 2012

Par rapport à la RT 2012, la RE 2020 priorise la sobriété énergétique en exigeant ainsi un effort conséquent sur le besoin bioclimatique lié à la conception du bâti, de l’ordre de 20 à 30%, ainsi qu’un effort sur la consommation d’énergie primaire de l’ordre de 20%. Les seuils moyens d’exigences à respecter (avant modulation selon la surface et la zone climatique…) diffèrent, que ce soit en maison individuelle ou bien en logement collectif.

Le seuil d’émission carbone privilégie le recours aux énergies renouvelables et aux systèmes décarbonés. La RE 2020 tient compte de façon plus réaliste la caractérisation du confort par une nouvelle exigence sur le confort d’été en degré-d’heures avec une pénalisation en fonction du niveau d’inconfort.

Les grands axes et les + de la RE 2020

La nouvelle réglementation RE 2020 s’articule dorénavant autour de 3 axes essentiels et contient sa part de nouveautés, avec un ensemble de nouveautés , entrainant une redistribution des solutions thermiques aussi bien en maison individuelle qu’en logement collectif. Elle définit de nouveaux seuils réglementaires en termes d’efficacité énergétique, de décarbonation et de confort estival. Ces exigences s’articulent autour de 3 grands indicateurs.